Les Côtes du Rhône, parmi les meilleurs vins de France

Des vignes flamboyantes ! L’équipe du Domaine des Pasquiers à Sablet célèbre le succès de ses villages côtiers du Rhône. Et ce n’est qu’un des producteurs de ces merveilleux nectar produits dans la région de la vallée du Rhône, ou les vignerons mettent l’accent sur des vins simples et équilibrés.

Leur objectif est de produire des vins jeunes et agréables à boire, mais qui puissent aussi vieillir quelques années, comme le viticulteur Laurent Daniel du vignoble de La Bastide Saint-Vincent dans le Vaucluse. Et c’est ce que le marché du vin rouge valorise actuellement. Célèbre pour son fruit plein et sa belle rondeur dans la jeunesse, mais aussi son bon potentiel de vieillissement, le Cote du Rhône est un délice.

Vallee du rhone
Après Bordeaux, la Vallée du Rhône est le plus grand fournisseur français de vins AOP protégés d’origine.

L’histoire des vignes

Cette plaine pierreuse était une vaste forêt du Moyen Âge, où se cachaient de nombreux bandits. Quiconque souhaitait traverser en toute sécurité, faisait confiance à la légende de son âme avant le Seigneur.

Aujourd’hui, Laurent Daniel et ses collègues viticulteurs, tels que Jean-Claude Lambert du Domaine des Pasquiers à Sablet, qui gèrent plus de 1,500 hectares de vignobles, et misent pleinement sur la qualité de ces raisins à maturation précoce, desquels ils écrasent l’un des meilleurs villages Côtes du Rhône. ,

Des Cuvées de rouge provenant de 95 communautés

Après Bordeaux, la Vallée du Rhône est le plus grand fournisseur français de vins AOP protégés d’origine. Les Côtes du Rhône sont l’un des vins rouges les plus populaires de tous les temps, avec une croissance des ventes pratiquement constante au cours de la dernière décennie.

Les Côtes du Rhône proviennent de 171 communautés viticoles et représentent 46% de la production totale de la vallée du Rhône. Une attention croissante est accordée aux vins classés dans les villages des Côtes du Rhône, qui proviennent exclusivement du sud de la vallée.

Ce sont presque exclusivement des cuvées rouges qui peuvent être produites dans 95 communautés et représentent 13% de la production totale. Selon la loi, ils doivent être constitués d’au moins la moitié du cépage Grenache noir, qui se caractérise par un délicieux fruit de cerise et un caractère très velouté.

Des vignerons biologiques à Valréas

Ce sont une nouvelle tendance de la viticulture. Le vin est généralement complété par les cépages profonds et foncés de syrah et de mourvèdre avec leurs tanins fins et racés. Les rendements autorisés pour les vins du Village sont limités à 42 hectolitres par hectare, soit huit de moins que les « simples » Côtes du Rhône. Des appellations villages particulièrement excitantes et corsées, livrées par ces 18 communautés, qui conformément à la loi, peuvent désigner leurs vins avec leur propre nom de lieu. Comme les plantes de Laurent Daniel.

L’agriculture biologique à la hausse

Les vignobles des villages des Côtes du Rhône s’étendent sur les quatre départements de l’Ardèche, de la Drôme, du Gard et du Vaucluse. Le climat est très méditerranéen et ensoleillé. Le Mistral parcourt les vignes jusqu’à 200 jours par an, les maintenant au sec et en bonne santé. Ils se développent principalement sur des terrains plats et des sols limoneux et calcaires, parfois en terrasses, sur des plateaux ou des collines dénudées.

Ces vins ont toujours une belle fraîcheur, tels que ceux de Dany Chastan du vignoble Clos du Joncuas à Gigondas, et  cette fraîcheur vient du terroir, et de la façon dont ils sont développés. Les Chastans travaillent biologiquement depuis 1980. A cette époque, ils étaient des outsiders absolus. Aujourd’hui, 7,300 hectares, soit près de 11% de la superficie totale de production, sont cultivés de manière biologique. Tendance à la hausse.

Cépages mûrs et vin équilibré

Dans les environs immédiats, au-dessus du village, le jeune suisse Nicolas Haeni a son vignoble biologique, le Domaine Malmont. Il y a onze ans, lui et son père Alfred ont terrassé cette colline qui culminait à 360 mètres. L’une des principales caractéristiques de leurs vins est un fruit frais et clair.

Damien Marres du Bio-Domaine de la Grande Bellane, situé à 400 mètres au-dessus de Valréas, a identifié une autre caractéristique des vins de Villages. Sur le plateau, le sol est plus fertile que dans la plaine, et  les raisins mûrissent tard. Cela donne des vins avec un bel équilibre. Mais ce n’est pas le cas  tous les ans.

La viticulture n’est pas seulement un business et une activité lucrative.

C’est avant tout un art de vivre, et une part importante de la culture de la vallée du Rhône. Le vin se marie a la gastronomie locale, mais c’est aussi un lien de cohésion sociale et de développement pour toute la région.

Bonnes dégustations.

Tags: