sabordage

Mistral: demande de rectification d'une dépêche Reuters

La guerre médiatique de Poutine fonctionne particulièrement bien. Même Reuters a compilé, récemment, une somme assez impressionnante de désinformation concernant le contrat Mistral. On observe, en direct, une puissante et efficace machine à blanchir la propagande du Kremlin dont aucun media n'est épargné. Nous avons adressé une demande de rectification à Reuters. Voici le courrier que nous avons envoyé.

Pourquoi est-il impossible de saborder les BPC Mistral de Saint-Nazaire ?

Photo B. Grua : BPC Vladivostok remorqué dans l'estuaire de la Loire, Saint-Nazaire, 13 septembre 2014

Photo B. Grua : BPC Vladivostok dans l'estuaire de la Loire, Saint-Nazaire, 13 septembre 2014


Alors qu'une campagne d'opinion tente de faire croire à l'éventualité d'un sabordage des Mistral de Saint Nazaire, en cas de non-livraison à la Russie de Vladimir Poutine, nous vous proposons d'examiner ce qui, de facto, rend une telle opération impossible.

Sabordage des Mistral - Breizh Info, précurseur en appelant au sabotage

Quand Breizh Info rêve de sabotage

Le 6 octobre 2014, Breizh Info, site web d'extrême droite, relayant, en la "bretonnisant", la propagande du Front National et du Kremlin publiait l'article suivant.
"Saint-Nazaire. L’activiste pro-ukrainien Bernard Grua appelle-t-il à saboter les Mistral ?"
06/10/2014 – 10H00 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) - L’activiste Bernard Grua, chef de file du collectif No Mistrals for Putin a publié sur sa page Facebook le 3 octobre des photos du BPC Vladivostok dans la forme Joubert, alors qu’il venait de rentrer de dix jours d’essais en mer.