Les torpilles de Sputnik, délit de faux témoignage

Les torpilles de Sputnik delit de faux témoignage

En ce moment, l'actualité relative au contrat Mistral est assez indigente, mais on peut compter sur Sputnik pour continuer le rôle d'animateur dont il s'est chargé. Outre le fait que le ton devient de plus en plus agressif à l'égard de la France, on trouve des choses particulièrement étonnantes dans un article du 19 juin 2015: Les Mistral franco-russes peuvent torpiller l’Elysée !

Sputnik nous ressort la fable du sabordage des Mistral "Pourvu que ces bâtiments, qui sont d'ailleurs très beaux, ne soient pas coulés, car certains voulaient même les envoyer par le fonds pour dégager la rade…". Nous avons montré comment une telle opération est chimérique Pourquoi est-il impossible de saborder les BPC Mistral de Saint-Nazaire? Pour mémoire la "rade" que nous mentionnions est la "rade de Brest". A Saint-Nazaire les Mistral sont dans le bassin de Penhoët. Nous avons aussi expliqué le mécanisme de la création et de l'exploitation de cette rumeur Sabordage des Mistral: "Comment les médias français ont été manipulés"

Ce qui précède est devenu un grand classique de la réthorique de Sputnik. Toutefois, on assiste, ici, à une nouvelle manipulation créative qu'il devient difficile de qualifier. Une des personne interviewée par Sputnik est Xavier Moreau, dont voici une partie des propos repris régulièrement par le site d'extrême droite "Egalité et Réconciliation", rappelons que le thème principal de la propagande radicale "d'Egalité et réconciliation" est fondé sur toutes sortes de théorie du complot: L'Ukraine est morte - et les sanctions pour les cons. Xavier Moreau, ancien militaire, dirige une "agence de sécurité" à Moscou. Ces agences, dont les liens avec les siloviki et le monde interlope des grandes métropoles russes sont notoires, ont pour objet de procurer un "toit" à toutes sortes de "business". Xavier Moreau n'est donc pas un "expert"... "purement militaire et géostratégique... qui porte haut son casoar, en poste d'analyste militaire à Moscou", comme l'affirme Sputnik.

Xavier Moreau repris par Sputnik affirme: "Si litige il y a, Moscou minimiserait la note et ne ferait pas la difficile. Alors la casse se limiterait à quelques 800 millions d'euros au lieu d'1,5 milliard (et encore selon l'audit international , le chiffre pourrait plafonner à 3 voire 5 milliards)."

Pourtant, c'est exactement le contraire que dit celui auquel il fait référence. Ce que Xavier Moreau appelle "audit international" est l'article de Clément Chenaux paru, le 29 septembre 2014, dans L'Express 5,8 milliards d'euros perdus au profit des Américains à cause des Mistrals russes ? en cas de livraison à la Russie (comme l'indique le détail de l'article de L'Express).

Clément Chenaux après avoir présenté les pertes potentielles conclu que le fait de livrer les Mistral à Poutine fera perdre à la France pour 5,8 milliards d'Euros. Il ajoute que les contrats perdus le seraient au profit des Américains. Il recommande donc, "expressément" de ne pas livrer les Mistral à la Russie. On est rigoureusement à l'opposé de l'usage qui est fait, par Moreau et Sputnik, de ses propos.

Auteur: Bernard Grua , Nantes, le 23/06/2015
Facebook: No Mistrals for Putin
Site Web: No Mistrals for Putin

Lire tous les articles de Clément Chenaux relatifs à l'Ukraine et les Mistrals sur L'Express

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.