BPC Vladivostok, départ immédiat?

Le Vladivostok dans la forme Joubert, cliché Bernard Grua

Cliché Bernard Grua, le Vladivostok dans la forme Joubert.

Le BPC « Sevastopol » a quitté sa forme de construction et a été mis en eau cette nuit.
Dans le, pourtant immense, bassin de Penhoët, il a remplacé le « Vladivostok ». Ce dernier se trouve maintenant, vendredi 21 novembre 2014, au milieu du sas de la forme-écluse Joubert. Le système de positionnement du Vladivostok a été opportunément stoppé, hier le  jeudi 20 novembre 2014  à 15H37. Pour l'observateur international, le BPC était toujours immobilisé dans le bassin. Le MMSI vient d'être réactivé ce vendredi à 8H53, confirmant la nouvelle position.

Le "Vladivostok" est à une porte du large et peut s'en aller à la prochaine marée haute, ce jour à 15H47 ou, plutôt, dans la nuit de vendredi à samedi à 04H00.
Rappelons que selon le site du port autonome de Nantes-St Nazaire le départ, sans retour, du Vladivostok était prévu pour le 21 novembre . De leur côté, trois instructeurs russes, nous ont confirmé, oralement, un départ avant le 28 novembre. Ceci est à mettre en parallèle avec les pressions des autorités russes, de plus en plus fermes et fréquentes, afin d'exiger une livraison avant le mois de décembre.

On se souvient aussi de ce qu'il faut bien appeler un acte de piraterie russe ou une duplicité inavouée du pouvoir politique français, à savoir le bref passage sous pavillon russe du « Vladivostok » via un nouveau MMSI (Maritime Mobile Service Identity) reporté sur Marinetraffic, au cours de la journée du 14 novembre.

Tout est prêt pour un appareillage définitif du « Vladivostok » dans les prochaines heures.
 Auteur: Bernard Grua

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.